Paul Eluard

Donner a voir


RENÉ MAGRITTE

Marches de l’oeil
A travers les barreaux des formes

Un escalier perpétuel
Le repos qui n’existe pas
Une des marches est cachée par un nuage
Une autre par un grand couteau
Une autre par,un arbre qui se déroule
Comme un tapis
Sans gestes

Toutes les marches sont cachées

On a semé les feuilles vertes
Champs immenses forêts déduites
Au coucher des rampes de plomb
Au niveau des clairières
Dans le lait léger du matin

Le sable abreuve de rayons
Les silhouettes des miroirs 
Leurs épaules pâles et froides
Leurs sourires décoratifs

L’arbre est teinté de fruits invulnérables.

1935. — Les Yeux fertiles.


NOTE

Les poèmes René Magritte et A Pablo Picasso sont extraits de LES YEUX FERTILES (G. L. M., éditeur) et Le Tableau noir, La dernière lettre, Identités, L’heure exacte de COURS NATUREL (Le Sagittaire, éditeur).



SOURCE: Eluard, Paul. Donner a voir. Paris: Gallimard, 1939. [219 pp.] “René Magritte” (pp. 198-199, 217) dans section “Peintres” (pp. 179-217).


Écrits Complets de René Magritte

Magritte, la Pataphysique et son Collège

René Magritte Interroge les Pierres Vivantes

Explanation Explained by René Magritte

René Magritte on the Revolutionary Artist vs. Folk Art & Stalinism

René Magritte to Harry Torczyner on Painting

Borges, Magritte, & Escher by R. Dumain

Surrealism: Selected Links

Offsite:

René Magritte @ Ĝirafo


Home Page | Site Map | What's New | Coming Attractions | Book News
Bibliography | Mini-Bibliographies | Study Guides | Special Sections
My Writings | Other Authors' Texts | Philosophical Quotations
Blogs | Images & Sounds | External Links

CONTACT Ralph Dumain

Uploaded 27 August 2019

Site ©1999-2019 Ralph Dumain